Agir

Bretagne : Le collectif SALEN mobilisé dans le Finistère contre un projet de parc photovoltaïque.

Nous sommes un collectif de riverains habitant au Folgoët, commune du Nord Finistère. Nous sommes des familles habitant sur un périmètre de protection de captage d’eau potable créé en 1997.

Pour certains, nous étions propriétaires de terres agricoles qui ont été préemptées pour la création du périmètre de protection du captage (PPC) afin de faire diminuer le taux de nitrates dans l’eau potable en deçà de 50mg/L. Il y avait trois agriculteurs (trois légumiers) en activité dans notre village, dont un maraîcher en agriculture biologique. Les activités agricoles, y compris l’agriculture biologique, ne sont plus autorisées par l’arrêté préfectoral régissant le PPC (voir arrêté préfectoral N° 2007-0564 du 18 mai 2007). Un agriculteur a conservé ces terres, les deux autres les ont cédées. Ces terres appartiennent aujourd’hui à la Communauté de Communes. Elles sont classées en zone naturelle et sont maintenues en herbe par la Communauté des Communes qui les louent à des agriculteurs locaux. Des contraintes strictes nous sont imposées également depuis 1997, en tant qu’habitants sur ce périmètre de protection de captage.


Aujourd’hui les captages restent classés prioritaires pesticides et nitrates et l’embouchure de la rivière Quillimadec, qui sillonne le bassin versant alimentée de nombreux ruisseaux, est une des huit baies algues vertes de Bretagne.
Un parc photovoltaïque est en projet sur 18 hectares de ce périmètre de protection de captage. Une partie des terres de ce parc appartient à la Communauté des Communes, une autre à un agriculteur.


Ce projet de parc solaire nous paraît contraire aux exigences de l’arrêté préfectoral au vu des interdictions imposées par l’arrêté pour éviter toute contamination de l’eau et nous interpelle alors qu’aucune activité n’est autorisée sur ce périmètre, y compris l’agriculture biologique.

La présence d’équipements électriques et électroniques, de transformateurs et onduleurs, d’huiles, de pieux galvanisés sur plus de 18 hectares et les risques induits par cette activité de production d’énergie nous paraissent contraires et incohérents avec les exigences de l’arrêté préfectoral. L’existence des restrictions imposées a toujours eu pour objectif premier la protection de l’eau potable.

La dérogation à l’arrêté préfectoral, qui devra être modifié pour autoriser la destruction de haies et talus, accordée pour ce parc photovoltaïque à EDF Renouvelables par la Communauté des Communes ne nous semble pas juste. Le tarif locatif payé par EDF Renouvelables (6000€/ha/an) est aussi pour nous inconcevable et destructeur d’un futur agricole dans nos campagnes.


Si une activité doit être autorisée sur le périmètre de protection, dans ce cas, ces terres doivent redevenir des terres à usage agricole et les activités telles que l’agriculture biologique ou l’agroforesterie doivent être autorisées.

Ces activités sont possibles sur un périmètre de protection de captage. Nous le voyons pratiquer ailleurs en France. Ce serait aussi en cohérence avec le nouvel décret n° 2022-1223 du 10 septembre 2022 relatif au droit de préemption pour la préservation des ressources en eau destinées à la consommation humaine, qui se veut de favoriser l’installation de pratiques agricoles favorables à la protection de la ressource en eau sur les aires d’alimentation et ne remet pas en cause la destination agricole des terres préemptées.
Face à l’urbanisation et l’artificialisation des terres agricoles, c’est l’activité agricole qui doit être privilégiée et ces 18 hectares de terres agricoles doivent être préservés.


Dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique et les émissions de gaz à effet de serre (GES), l’agriculture biologique et l’agroforesterie sont des solutions. Sur notre territoire, les sources d’émissions de GES sont majoritairement d’origine agricole par les émissions de méthane issu de l’élevage et de protoxyde d’azote issu de l’utilisation d’engrais azotés et des épandages.

Par conséquent avant de développer les énergies renouvelables, il est prioritaire d’agir sur l’agriculture et d’encourager le développement d’une agriculture moins émettrice de GES telles que l’agriculture paysanne, biologique et agroforestière.
Donc dédier ces terres à une agriculture préservatrice de l’eau, de la biodiversité et du climat est pour nous prioritaire, face à l’installation d’un site de production d’énergie renouvelable.

Ces terres sont des terres fertiles, des sols vivants, ce ne sont pas des sols dégradés. Ces terres ont été, sur plusieurs générations, l’outil de travail de plusieurs familles de paysans. Il est juste que cela continue, en accord avec la préservation de l’eau. Leur fonction n’est pas de servir de support à des panneaux photovoltaïques.


Mobilisez-vous à nos côtés pour la préservation du foncier agricole et pour une agriculture paysanne qui préserve la fertilité des sols, les ressources naturelles et privilégie la biodiversité.

👉 Signez et faites circuler la pétition : « Le Folgoët : eau potable menacée ! » 👈


Le Collectif de riverains SALEN
Page Facebook SALEN 29

Le Kit des indispensables pour tenir un stand Ami.e.s

Lancement d’une dynamique locale Ami.e.s, tenue de stand à l’occasion de divers évènements… Vous avez été plusieurs à nous demander ce que nous aurions comme documentation / matériel disponible pour présenter les Ami.e.s et nos combats communs avec la Conf’.

Eh bien le voici : le catalogue de doc et matériel divers à disposition des Ami.e.s !

Affiche et Kits de notre campagne « Décidons de notre alimentation », BD autour de l’agriculture paysanne, banderoles, drapeaux, T-Shirt, plaquette de présentation des Ami.e.s, autocollants, vidéos, catalogue de formations, 4 pages de la Conf’… Tout est indiqué sur ce catalogue 👇👇

Catalogue de matériel à disposition des Ami.e.s

Pour toute précision, n’hésitez pas à nous contacter !

Nouvelle dynamique locale dans l’Indre !

Vendredi 2 septembre, une quinzaine de personnes étaient en effet réunies à La Forge à Chitray, sur la ferme de Sylvain Gourbault, co-porte-parole de la Confédération Paysanne de l’Indre, pour se rencontrer et constituer un collectif des Ami·e·s de la Conf’36. La rencontre a permis aux uns et aux autres de se rencontrer, d’échanger sur leurs motivations et leur lien avec l’agriculture paysanne, et leurs idées pour la suite du collectif. Une dynamique est bel et bien lancée dans l’Indre ! Parmi les idées évoquées : sensibiliser les consommateurs aux impacts de leurs choix d’alimentation, sur des marchés par exemple ; soutenir la Confédération Paysanne lors de ses actions. Le collectif tiendra un stand à la Fête de l’Agriculture Paysanne le samedi 10 septembre à Herba Humana, à Neuillay les Bois. Il donne rendez-vous à tout·es celles et ceux qui souhaitent se joindre au collectif à cette occasion.


Plus d’infos sur le flyer et sur :

– Evenement facebook : https://www.facebook.com/events/735246217697688

– Site internet de la Conf’ : http://indre.confederationpaysanne.fr/agenda.php

AG 2022 dans la Loire

L’Assemblée générale 2022 approche ! Elle se tiendra dans le cadre de deux belles journées qui auront lieu les samedi 25 et dimanche 26 juin 2022 à Noirétable, dans la Loire (42440).

Nous vous remercions de bien vouloir remplir le formulaire d’inscription ou de nous indiquer par mail ou par courrier si vous pensez y participer, avant le 25 mai 2022, afin que nous puissions organiser les repas et l’hébergement.

L’assemblée générale se tiendra le samedi 25 juin matin, et le programme du week-end aura de quoi nous occuper – tout en convivialité ! – : rencontre avec les paysans de la région et visites de fermes, partage des enjeux et luttes de chacun.e en tant qu’Ami.e.s de la Conf’ et/ou référent de dynamiques locales, et bien sûr : soirée festive !

Jetez dès maintenant un œil au programme.

Nous vous y espérons nombreux et nombreuses !

Amicalement,

Le Conseil d’administration des Ami.e.s de la Confédération paysanne

« L’agriculture doit nourrir les gens, pas les profits ! » – Pour une autre PAC – 30 mars 2022

🔴 Action en direct de Besançon : « L’agriculture doit #nourrirlesgens, pas les profits ! »

Les Ami.e.s de la Conf’, aux côtés de 23 organisations paysannes, environnementales et citoyennes, se sont rassemblés ce mercredi 30 mars 2022 devant le “grand oral” des candidats et candidates à l’élection présidentielle, organisé par le Conseil de l’agriculture française, dont fait partie la FNSEA.

Face à la crise agricole engendrée par la guerre en Ukraine, les organisations expriment leurs inquiétudes sur l’orientation politique proposée à court-terme par le gouvernement : notre souveraineté alimentaire ne doit pas se faire en sacrifiant celle des pays tiers et l’environnement !

🌎🍃Parmi les candidates et les candidats à l’élection présidentielle, qui choisira la voie permettant de #nourrirlesgens ?

👋 Interpellons les candidat·e·s sur leur vision de l’agriculture : https://produisons-mangeons-decidons.fr

[DEUX SEVRES – 25-27 MARS] PRINTEMPS MARAICHIN

La méga-mobilisation contre les méga-bassines approche !

Le printemps maraîchin arrive ! C’est maintenant qu’il faut agir pour la préservation et le partage de l’eau. Face au dérèglement climatique, face à l’effondrement de la biodiversité, face à l’industrialisation de notre agriculture, réagissons et rejoignons-nous pour un week-end revendicatif et festif à La Rochénard dans les Deux-Sèvres.

Paysan.nes, habitant.es, syndicalistes, naturalistes, militant.es du climat : ensemble nous stopperons les projets d’accaparement de l’eau par l’agro-industrie.

RDV du 25 au 27 mars à la Rochénard (79) !
Au programme : Un week-end de manifestations populaires notamment le samedi, accompagnées de gestes de désobéissance civile, mais aussi d’échanges autour de nos usages de l’eau et nos pratiques paysannes… et un week-end pour créer, danser et danser encore, contre les « méga-bassines », l’agro-industrie et son monde !
Le détail du programme et l’appel à retrouver ici et ci-après

Vous êtes invité.e.s à ressortir vos plus beaux parapluies, à enfiler à nouveau vos plus beaux bleus de travail, à prendre jeunes arbres à repiquer, outils, etc.
A l’appel de Bassines non merci, la Confédération paysanne, Les soulèvements de la terre, avec le soutien du collectif Plus Jamais ça (Attac France, Greenpeace France, Alternatiba, Info’Com-CGT, Union Syndicale Solidaires, Les Amis de la Terre France, …) et de tant d’autres (LPO France, Extinction Rebellion France, Youth for Climate France, Terres de luttes, Notre Affaire à Tous, …) : nous serons là pour enfoncer le clou et mettre un coup d’arrêt aux projets d’accaparement de l’eau par l’agro-industrie. No Bassaran !

——-

# Vendredi – La Rochénard
20h – Repas assurés par la coordination des Réseaux de Ravitaillement des Luttes
21h – Bal/concert d’accueil avec Las Gabachas de la Cumbia (cumbia féminine) et Les Tabanards (satires et bal de 12)

# Samedi – La Rochénard
9h – Randonnées pédagogiques et visites insolites du château d’eau – Musique avec La Fausse Cie – pochoir et sérigraphie
/// A partir de 12h – Lieu à préciser – Prises de paroles – pique-nique tiré du sac – restauration et buvette complémentaires ///
Repas puis manif en musique et spectacles avec la fanfare sociale, Basstong (electrotongue), les poulets crus (satire policière), L’Essoreuse (danse buto)
/// 14h – Départ de la MANIFESTATION – Ramenez vos bleus de travail, petits arbres à repiquer, outils de plantation et instruments de musique ! ///
19h – banquet paysan – cantines solidaires – stand – sérigraphies – jeux en bois –
Sur le champ – La Bulkrack (fanfare) Minimum Fanfare (itou)
Scène 1 – Concerts avec Sidi wacho (hip-hop-electro-cumbia) – Cigany mowhak (balkanik fiesta punk) – D-Frak (duo électrico-poéique de la famille Walili) – Hero Echo (rap féministe) – Cordes sensibles (rock fusion)
Scènes 2 – Mixs avec le Souk system’ (électro – trap – décalé – polyrythmies…)

# Dimanche – La Rochénard
A partir de 10h et au long de la journée : Randonnées pédagogiques – Marché paysan –
– stands – jeux en bois – sérigraphie – visites insolites du château d’eau – graff – spectacles avec l’agit théâtre (11h « nous étions debout et nous le savions pas »), la Fausse compagnie..Poésie avec Eniah oésie, etc..
9h – Assemblée des rivières : vers la constitution et la coordination de comités de défense de l’eau ? (avec des interventions – à confirmer – de collectifs de Vittel, de la Clusaz, des Gammares, de Loire Vienne Zéro Nucléaire, des Soulèvements de la mer, de la Coordination Eau Île de France, …) Construire EAUtrement !
14h – Assemblée Habiter et cultiver les bassins versants : comment porter de nouveaux modèles agricoles et de partage de l’eau ?
(avec l’intervention de collectifs et de syndicats paysans, d’habitants.es du Marais poitevin et d’ailleurs, de naturalistes et scientifiques, …)
Camping sur place dès le vendredi soir

REPORTE – [FORMATION] Paysan·ne de la mer : une partie de l’agriculture

Format : Visioconférence

Dates, horaires et lieu : samedi 16 avril 2022 de 10h à 12h

Intervenant : Jean-François Périgné, paysan de la mer

Paysan·ne de la mer… Si le terme de paysan·ne est souvent rattaché au travail de la terre, l’activité des paysan·nes de la mer est moins connue. Pourtant, elle constitue un pan entier de l’agriculture. De riches métiers à découvrir.

Objectifs de la formation :

  • Découvrir les différents aspects du métier en mer
  • Découvrir la spécificité de la filière mer, qui fait qu’on la retrouve à la Conf’ (ce qui n’est pas le cas de la filière bois par exemple)
  • Avoir une vision globale du circuit des produits, de la mer à l’assiette
  • Identifier des leviers pour promouvoir l’agriculture paysanne maritime et la faire entrer dans le circuit des AMAP

Modalités d’inscription

Pour vous inscrire : https://framaforms.org/16-avril-paysanne-de-la-mer-une-partie-de-lagriculture-1638283935

Pour nous contacter : Lucile Alemany, coordinatrice : contact@lesamisdelaconf.org / 07 88 53 46 99

[FORMATION] Agriculture bio, raisonnée, conventionnelle, HVE, comment s’y retrouver ?

Formation passée. Retrouvez le compte-rendu !

Format : conférence-rencontre

Dates, horaires et lieu : Samedi 9 avril, 10h-12h en visio

Intervenant : Daniel Evain, paysan membre de la Confédération paysanne Ile-de-France

Modalités d’inscription

Pour vous inscrire : https://framaforms.org/9-avril-agriculture-bio-paysanne-conventionnelle-raisonnee-comment-sy-retrouver-1639151765

Pour nous contacter :

Lucile Alemany, coordinatrice :

contact@lesamisdelaconf.org 

07.88.53.46.99

Qu’entend-on par agriculture biologique, raisonnée, intégrée, durable ou conventionnelle ? Comment définit-on ces diverses agricultures et qu’est-ce qui se cache derrière chacune d’entre elles ? Certaines sont labellisées, d’autres pas : comment les reconnaître et quels en sont les engagements ? Comment sont établis les signes de qualité ?

Objectifs de la formation :

  • Identifier les différents courants du monde agricole
  • Avoir une vision globale de l’ensemble des pratiques agricoles actuelles
  • Mieux saisir les notions d’agricultures biologique et paysanne, leurs principes et engagements
  • Disposer de points de repère parmi les labels agricoles et marques privées

[IDF] Marché paysan – 11.12 mars 2022

Les paysans de tous les coins de France viennent en région parisienne : ne les ratez pas !

Vendredi 11 mars de 12h à 21h
Samedi 12 mars de 10h à 19h

Les Ami.e.s de la Conf’ y tiendront un stand, venez nous rencontrer !

Nous vous proposerons des bières au profit de la Confédération paysanne d’Ile-de-France et des Faucheurs volontaires !

Plus d’infos « Les Marchés Paysans >>> https://www.facebook.com/Les-march%C3%A9s-paysans-804674649915945