Agir

Agenda militant janvier- février- mars 2019

samedi 26 janvier 2019 : Projection-débat « Agriculture paysanne : solution au dérèglement climatique ? »

A Rocherfort (17).

En présence de Benoit Biteau Paysan Agronome, Jean François Périgné Trésorier National de la Confédération Paysanne et témoin dans l’affaire du Siècle, De Eric Kerneïs directeur de l’INRA de Saint Laurent de la Prée, de François Gastal de Aclimaterra, de la LPO.

Plus d’informations ici : https://www.facebook.com/events/2447862452108115/

samedi 26 janvier 2019 : Formation « Contexte foncier en
Ile-de-France : repères et clés de compréhension », à Paris (75).

formation organisée en partenariat entre Les Amis de la Conf’, le réseau AMAP IDF et l’association Terre de Liens IDF.

Horaires et lieu : Accueil café 14h, formation 14h30-18h30

au Pavillon de l’eau, 77 avenue de Versailles, 75016 Paris, M° Mirabeau ou RER C Javel

Plus d’infos et inscriptions : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScv_qZlcw56uiEoVqw2iDsA8OsIhaHsuFQ_KpUWnkIo5u27aw/viewform?usp=sf_link

Du 20 au 27 janvier : Forum social local du Morbihan

Co-organisé par les Amis de la Conf’. Venez nous voir sur notre stand !

Plus d’infos ici : https://fsl56.org/2019/programme

mercredi 30 janvier 2019 : Projection du film « Pour quelques Grains d’Or », puis échange sur la question de l’eau, en présence d’Antoine Pariset, porte parole et candidat aux élections chambre d’agriculture dans le Rhône. A Villeurbanne.

En présence de Jean-François Périgné, d’Antoine Pariset de la Conf’ Rhône, la Coordination Eau Bien Commun et le Réseau AMAP AURA.

Plus d’infos ici : https://www.facebook.com/events/741272716256601/

 

mercredi 20 février 2019 : Formation « Terre de liens, je t’explique ! », à Paris (75).

formation organisée en partenariat entre Les Amis de la Conf’, le réseau AMAP IDF et l’association Terre de Liens IDF.

Horaires et lieu : Accueil café 14h, formation 14h30-18h30 19h-21h30 Apéro-dinatoire partagé

Où : Maison de la vie associative et citoyenne du Marais, 5 rue Perrée, Paris

Plus d’infos et inscriptions : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdZLQCcyD-PGRtdeFRYsdcbbQCkGM3ZpZSn5IKjjtkW7puSzA/viewform?usp=sf_link

Du 19 mars au 28 mars 2019 : Semaine de l’Agriculture paysanne dans les Grandes Ecoles (Ile-de-France).

Toutes les infos ici : https://www.facebook.com/SemaineAgriculturePaysanne/

vendredi 29 mars et samedi 30 mars 2019 : Marché paysan, à Montreuil (93)

Plus d’infos ici : https://www.facebook.com/events/2557615950978493/

dimanche 31 mars 2019 : Marché paysan, à Asnières (92).

Plus d’infos ici : https://www.facebook.com/events/3010396882319680/

samedi 13 avril 2019 : Formation « La PAC, quesako? », à Bagnolet (93).

formation organisée en partenariat entre Les Amis de la Conf’, le réseau AMAP IDF et l’association Terre de Liens IDF.

Horaires et lieu : de 9h30 – 12h30, dans les locaux de la Confédération paysanne, au 104 rue Robespierre  93170 Bagnolet

Plus d’infos et inscriptions ici : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScxkKTyV9sXTqZw_1ynVS5pHEP1lo3pIWhIz81KIuYN3eEMvA/viewform?usp=sf_link

Cagnotte de solidarité avec les paysan(ne)s Morbihannais dont les installations ont été vandalisées,

Depuis mi décembre, une série d’actes de vandalisme touche des paysan(ne)s, maraîchers et éleveurs du sud Morbihan : plusieurs milliers de plants de légumes coupés et laissés sur place, des bâches de tunnels lacérées ou encore des bottes de foin brûlées et des bâches de protection de tas de foin détruites.
A travers ces actes, c’est l’outil de travail qui est touché, le revenu de l’agriculteur qui est menacé et parfois l’avenir des fermes qui est en jeu avec des dégâts atteignant plusieurs milliers d’euros par site. Les agriculteurs ont porté plainte, et un suspect a été arrêté. Mais la plupart du temps les agriculteurs ne sont pas assurés individuellement contre ce genre de sinistre car les coûts sont trop élevés, et puis lorsqu’il y a indemnisations, elles sont longues à venir ce qui met les fermes en difficulté.
Pour soutenir les paysans touchés par ces dégradations la solidarité doit prendre le relais. La Confédération Paysanne et les AmiEs de la Conf’ du Morbihan vous invitent à venir en aide financièrement aux paysan(ne)s impactés.
Nous ouvrons cette cagnotte en ligne jusqu’à la fin du mois de février, période à l’issue de laquelle nous répartirons l’argent collecté entre les paysan(ne)s au prorata des dégats de chacun. Nous nous engageons à en rendre compte à chaque participant ainsi qu’au public à la fin février.
Modalités :
Avoir une carte bancaire (carte bleue, visa, mastercard) avec le numéro de carte, la date d’expiration et le code de vérification à 3 chiffres. Ce sont des paiements sécurisés.
Pour en savoir plus sur ces actes de vandalisme :

Soutien aux camarades à Bure – contre la criminalisation des luttes !

Le 10 Janvier: Procès en appel des tombeurs de mur de Bure – appel à convergence contre la criminalisation des luttes !

Jeudi 10 janvier à 13h la Cour d’Appel de Nancy jugera le cas des « deux Christian », à qui l’Andra reproche d’avoir abattu, lors de la mémorable manifestation du 14 août 2016, avec 500 autres personnes, le « mur de Bure », érigé illégalement par l’Andra, qui bordait le bois Lejuc sur 1,1 km et devait l’entourer sur 3 km.

Le 13 février 2018, lors du « Procès du mur », le Tribunal de Grande Instance de Bar-le-Duc avait condamné nos deux amis à 2 mois de prison avec sursis et 3000 euros d’amende – soit 1200000 euros divisé par 400, le nombre de participants supposés à la manifestation.  C’est pour contester cette bien triste vision arithmétique du monde, qui extrait et isole des individus d’un mouvement collectif – et de préférence deux retraités « historiques », pour mieux mettre la pression – que nos deux amis ont fait appel.

Ce procès est un des symboles de la criminalisation massive qui s’abat sur la lutte de Bure, et plus généralement sur toutes les formes de contestation politique en France. Car même si on l’a mis à terre en août 2016 dans le bois Lejuc, ce mur ne cesse de repousser sous d’autres formes.

À Bure, depuis le premier procès le 13 février 2018, les opposant-e-s de ont essuyé près d’une cinquantaine de procès, 16 perquisitions, de multiples convocations. Le mur a poussé pour interdire plus de 25 personnes des lieux et villages où ils vivaient – à Bure, en Meuse, Haute-Marne. Le mur a poussé pour enfermer en prison, à plusieurs reprises, des opposant-e-s à la poubelle nucléaire. Le mur a poussé entre les 7 inculpé-e-s de « l’association de malfaiteurs », qui sont interdits de rentrer en contact depuis juin 2018.

Dans le reste du pays, il a poussé à la frontière franco-italienne, de Briançon au col de Clavières. Il a poussé à Notre-Dame-des-Landes. Il a poussé à Kolbsheim. Il a poussé sur la place de la Plaine à Marseille, que des aménageurs veulent gentrifier pendant que des immeubles s’effondrent.  Il a poussé entre les riches toujours plus riches et les pauvres toujours plus pauvres. Il a poussé entre ce système qui détruit le vivant et précarise les gens au profit de quelques uns, et toutes celles et ceux, de plus en plus nombreux qui s’y opposent.

Alors pour le 10 janvier, rassemblons-nous pour soutenir nos amis Christian & Christian, qui payent pour une action collective magnifique qui vit encore en nous aujourd’hui. Rassemblons-nous pour faire corps contre l’énorme criminalisation de la lutte à Bure et de tous les combats en cours.

Rassemblons-nous pour nous rencontrer et faire tomber les murs entre nos combats, apprendre à mieux se connaître au niveau du Grand-Est, de Bure à Nancy, Strasbourg, etc.

Ramenons des banderoles et des instruments de musiques, de quoi partager un repas et boire un coup ensemble. Ramenons également du carton pour une belle action symbolique ! Ramenons notre joie, notre envie de passer un beau moment de solidarité ensemble où tout le monde trouve sa place.

Nous sommes tous et toutes des tombeurs de murs !

Nous sommes tous et toutes des malfaiteurs !

PROGRAMME

Rendez-vous devant la Cour d’Appel de Nancy, Place Carrière
12h00 : arrivée, repas paysan et auberge espagnole
13h30 : début de l’audience
14h environ : prises de paroles de personnes participant à la lutte à Bure et également d’autres luttes du Grand Est.
– Jeux, table d’infos, chorales, etc.
17h : temps d’échange régional inter-luttes, « faisons tomber les murs entre nos luttes » aux abords de la Cour d’Appel

Plus d’informations : http://www.stopcigeo-bure.eu/evenement/10-01-proces-en-appel-des-tombeurs-de-mur-rassemblement/burepartout@riseup.net

1000 mercis pour votre soutien au combat de la Confédération paysanne contre l’industrialisation de l’agriculture.

Agriculture industrialisée, alimentation dénaturée… environnement saccagé !

120 000 euros pour soutenir le combat de la Confédération paysanne contre l’industrialisation de l’agriculture : l’objectif est enfin atteint grâce à vous !!

 1000 mercis !!

 

En 2013 et en 2014, la Confédération paysanne lors de deux actions non violentes alerte l’ensemble de la société sur les dangers de l’industrialisation de l’agriculture, en démontant symboliquement quelques éléments de la future salle de traite de la ferme-usine des 1000 vaches en construction. La justice a reconnu cet acte comme « symbolique et relevant d’une action de lanceurs d’alerte ». C’est pourtant suite à cette même action que 6 militants de la Confédération paysanne ont été condamnés au civil le 13 septembre par le tribunal d’Amiens à « dédommager » de 120.000€ la ferme-usine des 1000 vaches !

 

Cette ferme-usine qui affiche clairement que sa production principale est celle de fumier et de lisier destinés à la méthanisation, plaçant le lait comme un sous-produit des déjections animales, est le symbole même de la dérive qui, avec la connivence des industriels de la filière laitière, met les paysannes et paysans sur la paille. Elle est la concrétisation de la doctrine de regroupement et d’agrandissement des filières qui se développe dans notre pays ; doctrine ouvertement soutenue par la « tête pensante » du syndicat agricole majoritaire : « Il existe des fermes de 4700 vaches en Roumanie. Mon fils y travaille. Elles sont dans des conditions remarquables », déclarait Christiane Lambert le 20 janvier 2018 sur TV5. Contrairement à cette déclaration, 1000 vaches dans un hangar, ce n’est pas notre conception du bien-être animal.

 

Grâce à votre soutien, de belles victoires ont déjà été remportées : la ferme des 4000 taurillons à Digoin en Saône-et-Loire a reçu un avis négatif du commissaire enquêteur, le projet de la ferme du Poiroux avec 23000 cochons aux Sables-d’Olonne en Vendée a été abandonné, tout comme la ferme des 12000 porcs à Saint-Symphorien-en-Gironde ou la ferme de Mont de 2500 vaches et chèvres en Indre-et-Loire…

Nous tenons encore  à remercier ici celles et ceux qui par leurs dons et leur générosité ont permis d’atteindre les 120.000 euros pour payer les dommages et intérêts iniques réclamés à la Conf par la société Ramery dans l’affaire de la ferme usine des 1000 vaches.
Grâce à cette solidarité, grâce à vous, plus de moyens pourront être utilisé-e-s pour lutter contre l’agriculture industrielle et ses ravages, et pouvoir proposer une agriculture à taille humaine et une véritable démocratie alimentaire.

 

C’est de notre alimentation qu’il s’agit ! Ensemble, pour le projet de l’agriculture paysanne contre l’industrialisation de l’agriculture

Adhérent, bénévole, venez nous rejoindre !

                Vous souhaitez nous rejoindre ?
• Vous pouvez adhérer à l’association, vous recevrez alors nos lettres et nos publications, et serez informés des évènements et actions auxquels nous participons !
• Vous pouvez faire un don pour soutenir les Amis de la Conf’ financièrement.
• Il n’y a pas de groupe local d’Amis de la Conf’ dans votre département, mais vous êtes plusieurs à vouloir en créer un ? Contactez nous également !
• Vous pouvez aussi être bénévole : si vous souhaitez donner un coup de main sur un stand, discuter d’un thème en particulier, organiser une action, un évènement, et même éplucher des carottes pour un repas paysan …  Tout est possible !
Pour cela, contactez la personne référente du groupe local près de chez vous (rubrique « Le réseau ») ou contactez nous via le formulaire de contact !

N’hésitez pas à venir nous rejoindre; nous envoyer des informations et nous faire partager vos idées !

 

 

 

Le Printemps d’InPACT

Les Ami.e.s de la Conf’ seront au Printemps d’InPACT!

 

 

Nous serons présent.e.s sur place et participeront notamment à un atelier, le dimanche après-midi de 13h à 16h, à l’espace Atelier 1 : Construire une démocratie agricole et alimentaire dans nos territoires : places et rôles des mangeur.se.s et des paysan.ne.s.

Les projets alimentaires territoriaux (PAT) émergent et se développent dans de nombreux territoires engageant des démarches multi-acteurs pour l’élaboration de politiques alimentaires locales. Mais au fait, c’est quoi exactement les PAT? Dans quelle mesure ces dispositifs permettent-ils la participation des paysans et des habitants d’un territoire? Les PAT sont-ils LA réponse aux défis démocratiques agricoles et alimentaires d’aujourd’hui? Comment se mobiliser collectivement, paysan.ne.s et mangeur.se.s, pour engager des changements dans nos territoires?

Pour le reste du programme, c’est ici!!!

Printemps de l’alimentation durable – 20, 21 & 22 avril 2018

Plus de 1000 personnes étaient au rendez-vous!  Les Ami.e.s de la Conf étaient aussi présents : stand et conférence débat: « Décidons de notre alimentation! ». Un compte rendu est en préparation…


Pourquoi le Printemps de l’Alimentation durable?

« Face à l’industrialisation galopante de l’alimentation hors domicile qui produit des milliers de tonnes d’emballages, nous en sommes convaincus, il faut maintenant changer de braquet et montrer que des alternatives au fast-fooding et à la mauvaise bouffe sont possibles en valorisant les productions issues de l’agriculture locale.
C’est pour cette raison que nous organisons les 20, 21 et 22 avril prochain à Dolus d’Oléron (Charente-Maritime) le premier Printemps de l’Alimentation Durable, le PAD 2018
Pendant 3 jours, nous créerons ensemble l’expérience inédite d’un lieu d’échanges et de débats, de productions festives pour les grands comme pour les petits, mais aussi, nous poserons les premières graines d’un laboratoire à ciel ouvert porteur d’un projet pédagogique et social d’intérêt général que nous avons décidé de baptiser ZAD (Zone d’Alimentation Durable).
Cette Zone d’Alimentation Durable ainsi instituée aura pour objectif de placer l’agriculture et alimentation au cœur des enjeux des politiques publiques territoriales en réunissant chercheurs, artistes, agriculteurs, chefs de cuisine, agents de service, entrepreneurs et élus. C’est sur les 4 hectares du domaine de Cailletière propriété de la ville de Dolus que cette ZAD verra le jour grâce à votre contribution et soutien. »

Le programme du PAD :

Toute la semaine 

Diffusion et présentation d’ouvrages sur les questions alimentaires à la librairie des Pertuis à Saint-Pierre d’Oléron et à la bibliothèque de Dolus d’Oléron.

 

Vendredi 20 avril 

Au cinéma Eldorado de Saint-Pierre d’Oléron diffusion à 19h30 : apéro vin blanc et huîtres d’Oléron suivi d’une projection-débat à 20h30 du film Zéro phyto, 100 % bio en présence du réalisateur Guillaume Bodin et des intervenants du film.

 

Le samedi 21 avril sur le site de la Cailletière (Dolus d’Oléron)

 

10h, conférence de presse d’ouverture du Printemps de l’Alimentation Durable avec :

 

Joël Labbé sénateur du Morbihan, auteur de la Loi sur l’interdiction des pesticides sur l’espace public,

Benoît Biteau conseiller régional Nouvelle Aquitaine, auteur du livre Paysans résistants (Fayard)

Patrick Moquay ancien président de la CdC de l’Ile d’Oléron et enseignant-chercheur à l’école du paysage de Versailles,

Fabrice Roux restaurateur président de l’association Assiettes et Saveurs Marennes Oléron,

Benoît Simon président fondateur de l’association d’agriculteurs Marennes Oléron Produits et Saveurs,

Jean-François Périgné mytiliculteur et secrétaire général de la Confédération Paysanne,

Gilles Pérol président du réseau Un + bio,

Xavier Denamur restaurateur parisien et activiste indépendant,

Grégory Gendre maire de Dolus, vice-président de la CdC IO et du Pays Marennes Oléron.

 

11h : ouverture des portes au public et inauguration de la Zone d’Alimentation Durable

 

Atelier A : 11h30 – 12h30 atelier découverte des huîtres oléronaises avec l’ostréiculteur Jean-Marc Chailolleau et explications du sénateur Joël Labbé concernant ses propositions pour défendre l’huître naturelle. Présentation des espèces pêchées localement au port de la Cotinière,

Atelier B : 16h30 – 17h30 sur la petite scène, « les chefs de la cuisine collective et privée témoignent : comment cuisiner avec les légumes de saison » (association Assiettes et saveurs Marennes Oléron / réseau Un + bio),

Atelier C : 16h – 18h30 « les pédagogues du goût », atelier pour enfants organisé par la Cantine des Cocottes avec Christophe Demangel, chef de cuisine au collège Jules Grévy de Poligny et Bernard Michel, consultant en restauration collective,

Atelier D : 14h30 – 17h30 cour intérieure atelier « reportage et journalisme de terrain » animé par Denis Robert.

 

Salle de conférence (lieu associatif géré par le collectif la Colo)

 

11h à 13h : présentation du lieu et du collectif citoyen

Conférence 1 : de 14h – 15h Bien manger sans se ruiner avec une nutrition positive pour sa santé (animation par Loïc Guiffan, Enseignant à la faculté de sport de Nantes),

Conférence 2 : de 15h15 – 16h15 Les enjeux de la sécurité alimentaire sur les territoires (animation par Stéphane Linou, locavore historique),

Conférence 3 : de 16h30 – 17h30 Les externalités positives et négatives des modèles agricoles et leurs impacts sur la gestion des sols animée par Jérôme Orvain élu régional, Jean-François Périgné et Edouard Rousseau agriculteur biologique,

Conférence 4 : de 17h45 – 18h45 L’agriculture sur le Pays Marennes Oléron : enjeux de l’accès au foncier et gestion des circuit-courts par Jean-Marie Gilardeau élu en charge du marais de Brouage et Christine Nadreau agricultrice et co-gérante de la ferme de la Josière,

19h – 23h : animation du lieu par le collectif citoyen la Colo

 

Sur et autour de la grande scène :

14h30 – 15h30    spectacle pour enfants par la compagnie Art Borescence – Cathy Lejeune,

20h30 – 22h Chorale éphémère et groupe musical local en lien avec l’association Hippocampe

22h15 – 23h30 concert de l’Homme parle, made in Occitanie

 

Et toute la journée…

Dans la grande cour de la Cailletière :

Stand 1. Récupération des dons, financements et partenariats pour soutenir le projet Mac Dol et suivre le volet juridique du dossier à la cour d’appel de Bordeaux et au tribunal administratif de Poitiers,

Stand 2. Librairie des Pertuis, dédicaces et rencontres avec les auteurs Véronique Richez Lerouge « Manifeste du bien manger », Benoît Biteau « Paysan résistant », Gilles Luneau « L’alimentation en otage », Xavier Denamur « Et si on se mettait à table ? »

Stand 3. Les amis de la Conf’ avec recueil de propositions pour la mise en œuvre d’un Programme Alimentaire Territorial

 

Activités au jardin, village associatif, ateliers cuisine, animations et jeux pour enfants

 

Entrée gratuite avec gobelets payants à partir de 2 € (caution de 1€).

Participation libre et consciente.

Restauration bio, locale et de saison

 

Au programme le dimanche 22 avril

 

Chantier participatif de 10h à 12h pour le nettoyage du site et son rangement,

De 12h à 14h synthèse des échanges du WE, propositions des actions à mener pour la suite en local et en fonction de l’agenda national, annonce de l’organisation du PAD 2019 en région Occitanie,

Pique-nique collectif

Au cinéma Eldorado de Saint-Pierre d’Oléron diffusion à 18h du film « On a 20 ans pour changer le monde » et à 20h du dernier film de Denis Robert en avant-première et en exclusivité avec débat en présence du réalisateur.

Toutes et tous contre Europacity le 27 Mai 2018 !

Soutien des Amis de la Conf’ aux opposants au projet d’Europacity,

le 27 Mai 2018

Imp-afficheFeteTerresGonesse-njV.

Pour s’y rendre: Rendez-vous Chemin de la Justice à Gonesse – RER B Parc des Expositions, sortie Avenue des Nations, puis Bus 20 direct : arrêt Patte d’Oie de Gonesse (environ 50mn depuis la Gare du Nord) ou RER D Villiers-le-Bel, Gonesse, Arnouville sortie côté bus 20, arrêt Patte d’Oie de Gonesse. (environ 40mn depuis la Gare du Nord).

Pour plus d’explications, allez sur la page d’accueil du site de mobilisation contre Europacity!