Agir

Soutenez le combat de la Confédération paysanne contre l’industrialisation de l’agriculture.

Agriculture industrialisée, alimentation dénaturée… environnement saccagé !

Propulsé par HelloAsso

150€ / mois!

C’est le revenu de la moitié des paysans en 2016 (MSA) !

 

120.000 € !

C’est la somme réclamée par la ferme-usine des 1000 vaches à 6 militants de la Confédération paysanne !

 

526 Millions d’€ !

C’est la somme que la coopérative SODIAAL a mis à l’abri dans sa holding au Luxembourg, dans le dos des paysans !

 

2 milliards d’€ !

C’est le pendant financier du scandale Lactalis qui, non content de commercialiser du lait pour nourrissons contaminé aux salmonelles depuis 2005, ne publie pas ses comptes et optimise fiscalement ses bénéfices au Luxembourg !

 

En 2013 et en 2014, la Confédération paysanne lors de deux actions non violentes alerte l’ensemble de la société sur les dangers de l’industrialisation de l’agriculture, en démontant symboliquement quelques éléments de la future salle de traite de la ferme-usine des 1000 vaches en construction. La justice a reconnu cet acte comme « symbolique et relevant d’une action de lanceurs d’alerte ». C’est pourtant suite à cette même action que 6 militants de la Confédération paysanne ont été condamnés au civil le 13 septembre par le tribunal d’Amiens à « dédommager » de 120.000€ la ferme-usine des 1000 vaches !

 

Cette ferme-usine qui affiche clairement que sa production principale est celle de fumier et de lisier destinés à la méthanisation, plaçant le lait comme un sous-produit des déjections animales, est le symbole même de la dérive qui, avec la connivence des industriels de la filière laitière, met les paysannes et paysans sur la paille. Elle est la concrétisation de la doctrine de regroupement et d’agrandissement des filières qui se développe dans notre pays ; doctrine ouvertement soutenue par la « tête pensante » du syndicat agricole majoritaire : « Il existe des fermes de 4700 vaches en Roumanie. Mon fils y travaille. Elles sont dans des conditions remarquables », déclarait Christiane Lambert le 20 janvier 2018 sur TV5. Contrairement à cette déclaration, 1000 vaches dans un hangar, ce n’est pas notre conception du bien-être animal.

 

Grâce à votre soutien, de belles victoires ont déjà été remportées : la ferme des 4000 taurillons à Digoin en Saône-et-Loire a reçu un avis négatif du commissaire enquêteur, le projet de la ferme du Poiroux avec 23000 cochons aux Sables-d’Olonne en Vendée a été abandonné, tout comme la ferme des 12000 porcs à Saint-Symphorien-en-Gironde ou la ferme de Mont de 2500 vaches et chèvres en Indre-et-Loire…

 

Nous avons besoin de votre soutien sans faille pour continuer et amplifier nos victoires, garantes de paysannes et paysans nombreux sur tout le territoire.

 

C’est de notre alimentation qu’il s’agit ! Ensemble, pour le projet de l’agriculture paysanne contre l’industrialisation de l’agriculture

Notre participation à la Journée de l’Agriculture paysanne en Gironde (33)

Le Samedi 25 août 2018 :  la Journée de l’Agriculture paysanne en Gironde (33)
(Compte rendu téléchargeable en bas).

Les Ami.e.s de la Confédération paysanne en Pays Girondin

La Fête paysanne de la Conf’ 33 s’est déroulée le 25 Août 2018 dans le village de Lestiac sur Gironde, au sud de Bordeaux.

Nous ne pouvons que féliciter les initiateurs-trisses et organisateurs-trisses de cette fête particulièrement réussie, festive, conviviale et amicale . Malgré les aléas, malgré une mise en œuvre peut-être un peu tardive ( choix de lieu) , malgré la concurrence de pas mal d’autres fêtes ou manifestations alentour, l’organisation était à la hauteur de l’événement et a sans aucune prétention dépassé les attentes ! Il faut dire que Coralie ( animatrice conf’33) Claire (de l’ Ardéar 33) Pinm’kie ( du Garage Lésarts) Claire et Dominique ( Conf’ 33 ) ainsi que Joël ( Amis conf’ 33) avaient fait le maximum pour que tout se coordonne et se passe bien, alors que ce type d’événement était nouveau pour eux ! Vraiment un grand MERCI à toute l’équipe du « Garage des Arts », sans oublier personne ( y compris les discrets) pour ce lieu d’accueil alternatif, sympa, original et très chaleureux : merci aussi pour l’organisation de l’intendance et des animations présentées. 300 participants, de belles et riches rencontres, de beaux débats, d’excellents moments de convivialité partagés et d’échanges. Une météo plutôt clémente, nous a épargné des pluies annoncées, Divers stands agrémentaient la fête : La Conf’33/ Les Amis de la Conf’/ ATTAC 33-Gironde-Palestine/ Alerte aux Toxiques etc,). Des convergences se sont croisées permettant ainsi de nouveaux liens et contacts.

Des débats interactifs, divers et variés s’ensuivaient à travers les 4 ateliers proposés : beaucoup de témoignages assez révélateurs de la demande croissante d’informations, de conseils et de recommandations de la part des citoyens «  Consomm’Acteurs », parfois de paysans eux-mêmes à la recherche de solutions alternatives innovantes et efficientes pour qu’enfin nous puissions envisager de sortir du système et décider librement des choix de notre alimentation (donc des orientations agricoles présentes et à venir )

Dans l’après-midi nous ouvrions les débats avec la présentation de notre campagne « Décidons de notre Alimentation », suivi d’une approche pertinente sur le sujet sensible des OGM !

Cette introduction a été appréciée par les 40 personnes présentes, dont beaucoup sont ensuite intervenues dans le débat, dont le maire de Lestiac et plusieurs responsables d’associations locales. Jérôme a présenté les Amis de la conf’, son histoire et ses objectifs, et leur activité en Charente maritime. Maryvonne a parlé de l’aspect territorial diversifié en terme de partenaires (dont Inpact et ses spécificités locales ) et le contexte nouveau de la grande région Nouvelle Aquitaine. Jean Pierre s’est exprimé sur les activités locales des Ami.e.s dans le Limousin. Michel a ensuite présenté la campagne « Décidons de notre alimentation ! ». Jérôme, Maryvonne et Jean Pierre ont apporté des compléments. Malgré le peu de préparation préalable, nos interventions se sont réparties assez naturellement et de manière complémentaire et collégiale.

Le débat a commencé sur la démocratie alimentaire, mais a très vite abordé la nécessité d’une autre agriculture, sans ogm ni pesticides, et les initiatrives locales ( Magasin coopératif, circuits courts, etc). Un premier point fort : l’intervention du maire de Lestiac qui a en particulier évoqué les problèmes de foncier, et l’incapacité pour les élus locaux de s’opposer à certains projets économiques. Ici la vigne et le maïs ont remplacé les terres de maraichage qui étaient consacrées à l’alimentation locale et régionale. Il a aussi parlé des difficultés propre à une région de vignoble, donc presque de monoculture (80 % de l’activité agricole dans le département !), avec les risques en cas de difficulté, entre autre climatique et économique. Des comparaisons ont été faites avec les situations en Martinique ou en Afrique ! Des militants d’Attac nous a aussi apporté d’autres exemples précis d’accaparement des terres sur la périphérie bordelaise.

Autre point fort, abordé par Claire Pinky, viticultrice locale (Conf’) : la technologie. Rejet ? Accompagnement ? Il a été question de la recherche, de l’indépendance des organismes comme l’INRA ou Ifremer (Huîtres triploïdes), et des subventionnements. Nécéssité de réfléchir ensemble sur le sens du travail et la qualité nécessaires dans chaque démarche individuelle et collective.

Autre point : la bio en question. Sa récuperation en cours par le biobusiness, la grande distribution et l’industrie agroalimentaire, le débat se situant dans une réflexion plus globale sur toute l’agriculture et l’alimentation.

Autre question abordée : quelle distribution ? L’importance de raisonner au niveau du territoire : distances, question territoriale, transports, politiques municipales, accès pour tous à une alimentation de qualité, le cas de la région bordelaise étant intéressant comme base de réflexion sur

une zone métropolitaine, suburbaine et rurale vue l’évolution constante et le besoin de s’adapter et d’anticiper toutes les données de cette problématique.

La question des OGM et des pesticides a aussi été abordée mais c’était le thème du débat suivant, auquel certains d’entre nous ont aussi participé.

Notre stand des Ami.e.s de la conf’ a aussi bien fonctionné, en pleine complémentarité avec celui de la Confédération paysanne (partage de documents et du public, etc). L’expo Conf’ 17 (que nous avions apportée), « L’agriculture paysanne expliquée aux citadins », a eu beaucoup de succès. Nous avons enrégistré plusieurs adhésions et abordé la possibilité de créer un groupe local en Gironde (Joel et Coralie s’en occupent).

En soirée , un excellent repas (150 convives!) nous avait été concocté par une armée de bénévoles, nous permettant une fois de plus de prolonger ces moments communs et partagés : plusieurs concerts agrémentaient l’arrivée de la nuit et la « zique » allait bon train jusqu’à tard dans la soirée , sur du rock déchainné à vous faire faucher un champ d’ OGM, même par nuit noire ! Quelle belle journée, quels beaux moments : Expériences à soutenir, développer et à faire fructifier sans modération ! Et n’oubliez-pas : «  L’oignon fait la Farce », ……mais nous reviendrons !

Fraternellement à toutes et tous : Pour Les Amis de la Conf’

Maryvonne (79) – Michel ( 17 et 93) – Jérôme (17) et Jipé (87). Tous membres du Conseil d’administration national.

Le 29 Aout 2018

Télécharger ce compte rendu: Fete paysanne en Gironde 25 Aout 2018 Texte

AGENDA MILITANT Septembre Octobre 2018

 

Samedi 22 septembre 2018 : Mobilisation contre l’A45 (42)

à la Talaudière (42)

Espace Paysan, Espace Enfant, Village des Alternatives, Ateliers et formations, Débats, Restauration, Buvette, Concerts, Bal, Camping, Parking…

Lien : https://www.facebook.com/coordinationopposantsA45/

Dimanche 23 septembre 2018 : Journée Terre d’Accueil – Construisons des campagnes créative à Marçay(86)

A la Ferme du Chant du Bois à Marçay (86)

Affiche et programme: http://www.inpactpc.org/images/articles/actus/2018/InPACT/programme-Terre-d-Accueil-2018.pdf

Journée festive : marché de producteurs, balades, ateliers, conférences, animations musicales…

Et des ateliers thématiques, un pôle conseil et une cartographie à destination des porteurs de projet agricoles mais aussi des paysans et citoyens accueillants, élus…

https://terredeliens.org/journee-terre-d-accueil-venez

Samedi 29 et dimanche 30 septembre 2018 : Journées de soutien sur la ZAD de NDDL – Terres communes – défendons le bocage et ses mondes!

CHANTIERS, lutte pour les habitats, BANQUET, pratiques des communs, ACTIONS, accès collectif a la terre, BALADES, Soin du bocage et de la foret, SPECTACLES, Terres de résistance, BATTAGES

Lien : appel à mobilisation-Terres communes 29et30 sept et  terrecommunes.affiche

 Dimanche 30 septembre: la Fête des possibles au Carnaval des possibles à Saint Leu d’Esserent (60 340, près de Creil)

Intervention sur la campagne DECIDONS DE NOTRE ALIMENTATION ! A 15 h.

Animations, stands, ateliers, conférences, scène musicale…
Entrée libre
Base de loisirs
Infos : facebook/carnaval des possibles

Samedi 29 et dimanche 30 septembre 2018 : Foire bio de Muzillac « La bio en fête! » (56)

De 10h à 18h à Muzillac.

Marché bio, stands associatifs (dont les AmiEs de la Conf’ du Morbihan, 4 concerts, spectacle jeune public, nombreuses animations et ateliers pour tous les âges.

Lien : http://www.terreenvie.com/la-bio-en-fete-2018/

Samedi 6 octobre 2018 : Fête de l’Agriculture Paysanne, à Cognin (73)

sur le thème Agriculture et alimentation, de 10h à 22h.

Animations pour petits et grands – Marché paysan – Conférences agricoles – Village associatif – Repas paysan – Concerts.

Lien : Conf paysanne Savoie

 

 

 

Vendredi 12 et samedi 13 octobre 2018 : Marché paysan de Montreuil (93)

Stands paysans et  associatifs, débat sur le thème:

Décidons de notre alimentation!

(précisions à venir)

Notre campagne: « DÉCIDONS DE NOTRE ALIMENTATION ! »

L’ensemble des groupes locaux et le Conseil d’administration des AMI.E.S DE LA CONFÉDÉRATION PAYSANNE lancent une grande campagne (actions, débats, manifestations): « DÉCIDONS DE NOTRE ALIMENTATION ! »

Cette campagne a été lancée par une table ronde le samedi 3 mars sur le stand de la Confédération paysanne au Salon de l’agriculture.

Sur ce lien, retrouvez le compte-rendu de la table-ronde. CR table ronde lancement de la campagne « Décidons de notre alimentation! »

Les évènements continueront à se développer dans les semaines et les mois à venir, et ce à l’initiative des différents groupes locaux des Ami.e.s de la Conf’ ET DE LEURS PARTENAIRES sur les territoires.

Campagne Dossier de presse

Un programme des évènements portés dans le cadre de cette campagne sera bientôt mis en ligne sur cette page.

Un exemple d’action:

Affiche-du-10-Mars-2018-à-ANDINES

Compte rendu du débat le 10 mars 2018 à la Coopérative  Andines

Le Printemps d’InPACT

Les Ami.e.s de la Conf’ seront au Printemps d’InPACT!

 

 

Nous serons présent.e.s sur place et participeront notamment à un atelier, le dimanche après-midi de 13h à 16h, à l’espace Atelier 1 : Construire une démocratie agricole et alimentaire dans nos territoires : places et rôles des mangeur.se.s et des paysan.ne.s.

Les projets alimentaires territoriaux (PAT) émergent et se développent dans de nombreux territoires engageant des démarches multi-acteurs pour l’élaboration de politiques alimentaires locales. Mais au fait, c’est quoi exactement les PAT? Dans quelle mesure ces dispositifs permettent-ils la participation des paysans et des habitants d’un territoire? Les PAT sont-ils LA réponse aux défis démocratiques agricoles et alimentaires d’aujourd’hui? Comment se mobiliser collectivement, paysan.ne.s et mangeur.se.s, pour engager des changements dans nos territoires?

Pour le reste du programme, c’est ici!!!

Printemps de l’alimentation durable – 20, 21 & 22 avril 2018

Plus de 1000 personnes étaient au rendez-vous!  Les Ami.e.s de la Conf étaient aussi présents : stand et conférence débat: « Décidons de notre alimentation! ». Un compte rendu est en préparation…


Pourquoi le Printemps de l’Alimentation durable?

« Face à l’industrialisation galopante de l’alimentation hors domicile qui produit des milliers de tonnes d’emballages, nous en sommes convaincus, il faut maintenant changer de braquet et montrer que des alternatives au fast-fooding et à la mauvaise bouffe sont possibles en valorisant les productions issues de l’agriculture locale.
C’est pour cette raison que nous organisons les 20, 21 et 22 avril prochain à Dolus d’Oléron (Charente-Maritime) le premier Printemps de l’Alimentation Durable, le PAD 2018
Pendant 3 jours, nous créerons ensemble l’expérience inédite d’un lieu d’échanges et de débats, de productions festives pour les grands comme pour les petits, mais aussi, nous poserons les premières graines d’un laboratoire à ciel ouvert porteur d’un projet pédagogique et social d’intérêt général que nous avons décidé de baptiser ZAD (Zone d’Alimentation Durable).
Cette Zone d’Alimentation Durable ainsi instituée aura pour objectif de placer l’agriculture et alimentation au cœur des enjeux des politiques publiques territoriales en réunissant chercheurs, artistes, agriculteurs, chefs de cuisine, agents de service, entrepreneurs et élus. C’est sur les 4 hectares du domaine de Cailletière propriété de la ville de Dolus que cette ZAD verra le jour grâce à votre contribution et soutien. »

Le programme du PAD :

Toute la semaine 

Diffusion et présentation d’ouvrages sur les questions alimentaires à la librairie des Pertuis à Saint-Pierre d’Oléron et à la bibliothèque de Dolus d’Oléron.

 

Vendredi 20 avril 

Au cinéma Eldorado de Saint-Pierre d’Oléron diffusion à 19h30 : apéro vin blanc et huîtres d’Oléron suivi d’une projection-débat à 20h30 du film Zéro phyto, 100 % bio en présence du réalisateur Guillaume Bodin et des intervenants du film.

 

Le samedi 21 avril sur le site de la Cailletière (Dolus d’Oléron)

 

10h, conférence de presse d’ouverture du Printemps de l’Alimentation Durable avec :

 

Joël Labbé sénateur du Morbihan, auteur de la Loi sur l’interdiction des pesticides sur l’espace public,

Benoît Biteau conseiller régional Nouvelle Aquitaine, auteur du livre Paysans résistants (Fayard)

Patrick Moquay ancien président de la CdC de l’Ile d’Oléron et enseignant-chercheur à l’école du paysage de Versailles,

Fabrice Roux restaurateur président de l’association Assiettes et Saveurs Marennes Oléron,

Benoît Simon président fondateur de l’association d’agriculteurs Marennes Oléron Produits et Saveurs,

Jean-François Périgné mytiliculteur et secrétaire général de la Confédération Paysanne,

Gilles Pérol président du réseau Un + bio,

Xavier Denamur restaurateur parisien et activiste indépendant,

Grégory Gendre maire de Dolus, vice-président de la CdC IO et du Pays Marennes Oléron.

 

11h : ouverture des portes au public et inauguration de la Zone d’Alimentation Durable

 

Atelier A : 11h30 – 12h30 atelier découverte des huîtres oléronaises avec l’ostréiculteur Jean-Marc Chailolleau et explications du sénateur Joël Labbé concernant ses propositions pour défendre l’huître naturelle. Présentation des espèces pêchées localement au port de la Cotinière,

Atelier B : 16h30 – 17h30 sur la petite scène, « les chefs de la cuisine collective et privée témoignent : comment cuisiner avec les légumes de saison » (association Assiettes et saveurs Marennes Oléron / réseau Un + bio),

Atelier C : 16h – 18h30 « les pédagogues du goût », atelier pour enfants organisé par la Cantine des Cocottes avec Christophe Demangel, chef de cuisine au collège Jules Grévy de Poligny et Bernard Michel, consultant en restauration collective,

Atelier D : 14h30 – 17h30 cour intérieure atelier « reportage et journalisme de terrain » animé par Denis Robert.

 

Salle de conférence (lieu associatif géré par le collectif la Colo)

 

11h à 13h : présentation du lieu et du collectif citoyen

Conférence 1 : de 14h – 15h Bien manger sans se ruiner avec une nutrition positive pour sa santé (animation par Loïc Guiffan, Enseignant à la faculté de sport de Nantes),

Conférence 2 : de 15h15 – 16h15 Les enjeux de la sécurité alimentaire sur les territoires (animation par Stéphane Linou, locavore historique),

Conférence 3 : de 16h30 – 17h30 Les externalités positives et négatives des modèles agricoles et leurs impacts sur la gestion des sols animée par Jérôme Orvain élu régional, Jean-François Périgné et Edouard Rousseau agriculteur biologique,

Conférence 4 : de 17h45 – 18h45 L’agriculture sur le Pays Marennes Oléron : enjeux de l’accès au foncier et gestion des circuit-courts par Jean-Marie Gilardeau élu en charge du marais de Brouage et Christine Nadreau agricultrice et co-gérante de la ferme de la Josière,

19h – 23h : animation du lieu par le collectif citoyen la Colo

 

Sur et autour de la grande scène :

14h30 – 15h30    spectacle pour enfants par la compagnie Art Borescence – Cathy Lejeune,

20h30 – 22h Chorale éphémère et groupe musical local en lien avec l’association Hippocampe

22h15 – 23h30 concert de l’Homme parle, made in Occitanie

 

Et toute la journée…

Dans la grande cour de la Cailletière :

Stand 1. Récupération des dons, financements et partenariats pour soutenir le projet Mac Dol et suivre le volet juridique du dossier à la cour d’appel de Bordeaux et au tribunal administratif de Poitiers,

Stand 2. Librairie des Pertuis, dédicaces et rencontres avec les auteurs Véronique Richez Lerouge « Manifeste du bien manger », Benoît Biteau « Paysan résistant », Gilles Luneau « L’alimentation en otage », Xavier Denamur « Et si on se mettait à table ? »

Stand 3. Les amis de la Conf’ avec recueil de propositions pour la mise en œuvre d’un Programme Alimentaire Territorial

 

Activités au jardin, village associatif, ateliers cuisine, animations et jeux pour enfants

 

Entrée gratuite avec gobelets payants à partir de 2 € (caution de 1€).

Participation libre et consciente.

Restauration bio, locale et de saison

 

Au programme le dimanche 22 avril

 

Chantier participatif de 10h à 12h pour le nettoyage du site et son rangement,

De 12h à 14h synthèse des échanges du WE, propositions des actions à mener pour la suite en local et en fonction de l’agenda national, annonce de l’organisation du PAD 2019 en région Occitanie,

Pique-nique collectif

Au cinéma Eldorado de Saint-Pierre d’Oléron diffusion à 18h du film « On a 20 ans pour changer le monde » et à 20h du dernier film de Denis Robert en avant-première et en exclusivité avec débat en présence du réalisateur.

Toutes et tous contre Europacity le 27 Mai 2018 !

Soutien des Amis de la Conf’ aux opposants au projet d’Europacity,

le 27 Mai 2018

Imp-afficheFeteTerresGonesse-njV.

Pour s’y rendre: Rendez-vous Chemin de la Justice à Gonesse – RER B Parc des Expositions, sortie Avenue des Nations, puis Bus 20 direct : arrêt Patte d’Oie de Gonesse (environ 50mn depuis la Gare du Nord) ou RER D Villiers-le-Bel, Gonesse, Arnouville sortie côté bus 20, arrêt Patte d’Oie de Gonesse. (environ 40mn depuis la Gare du Nord).

Pour plus d’explications, allez sur la page d’accueil du site de mobilisation contre Europacity!

Adhérent, bénévole, venez nous rejoindre !

                Vous souhaitez nous rejoindre ?
• Vous pouvez adhérer à l’association, vous recevrez alors nos lettres et nos publications, et serez informés des évènements et actions auxquels nous participons !
• Vous pouvez faire un don pour soutenir les Amis de la Conf’ financièrement.
• Il n’y a pas de groupe local d’Amis de la Conf’ dans votre département, mais vous êtes plusieurs à vouloir en créer un ? Contactez nous également !
• Vous pouvez aussi être bénévole : si vous souhaitez donner un coup de main sur un stand, discuter d’un thème en particulier, organiser une action, un évènement, et même éplucher des carottes pour un repas paysan …  Tout est possible !
Pour cela, contactez la personne référente du groupe local près de chez vous (rubrique « Le réseau ») ou contactez nous via le formulaire de contact !

N’hésitez pas à venir nous rejoindre et nous faire partager vos idées !