Agenda militant

Les 5 et 6 avril 2018 : Procès des Faucheurs d’OGM à Dijon

Les Ami.e.s de la Confédération paysanne soutiennent les Faucheurs volontaires d’OGM!

 

Ils ont neutralisé des parcelles d’essais de colzas génétiquement modifiés : des OGM qui ne sont pas obtenus par transgénèse (introduction d’un gène complet) mais par mutagénèse (on transforme le gène en place en utilisant des agents mutagènes).

Ces colzas ont été mutés pour tolérer  un herbicide : ce sont des plantes pesticides brevetées reconnues OGM par la directive européenne 2001/18 mais exclues de son champ d’application donc ni évaluées, ni étiquetées, ni appelées OGM. Ce sont des OGM CACHÉS.

Ces plantes mutées ont les mêmes effets sur les autres cultures, l’environnement et la santé que les plantes transgéniques. (Rappelons que la culture de celles-ci est interdite en France). Cliquez sur l’image cidessous pour télécharger l’affiche dans son format d’origine.

 

 

Par leur action de désobéissance civique, les Faucheurs Volontaires veulent alerter de la présence de ces OGM CACHÉS dans les champs et demander l’arrêt de ces cultures.

 

L’exemption de la loi des OGM mutés risque fort de s’appliquer aussi aux NOUVEAUX OGM issus des nouvelles biotechnologies qui vont bientôt sortir des laboratoires et qui ne sont absolument pas maîtrisés. Les conséquences sur tout le vivant seront incontrôlées et irrémédiables.

 

Les Faucheurs volontaires continuent leurs luttes non violentes pour la défense du vivant.

 

Ils comparaissent aussi pour refus de prises d’empreintes et d’ADN.

Alors RDV les 5 et 6 avril à Dijon, à partir de 7h place Winston!

Plus d’infos sur ce lien du programme.

Nous lançons la campagne « DÉCIDONS DE NOTRE ALIMENTATION ! »

L’ensemble des groupes locaux et le Conseil d’administration des AMI.E.S DE LA CONFÉDÉRATION PAYSANNE lancent une grande campagne (actions, débats, manifestations): « DÉCIDONS DE NOTRE ALIMENTATION ! »

 

Cette campagne a été lancée par une table ronde le samedi 3 mars sur le stand de la Confédération paysanne au Salon de l’agriculture.

 

Sur ce lien, retrouvez le compte-rendu de la table-ronde. CR table ronde lancement de la campagne « Décidons de notre alimentation! »

Les évènements continueront à se développer dans les semaines et les mois à venir, et ce à l’initiative des différents groupes locaux des Ami.e.s de la Conf’.

 

Un programme des évènements portés dans le cadre de cette campagne sera bientôt mis en ligne sur cette page.

 

Non à Mac Do sur l’Ile d’Oléron ! RDV en AVRIL …

RDV en Avril sur l’Ile d’Oléron !

Invitation (télécharger) : Dolus présentation Printemps de l’Alimentation Durable!

Pour soutenir la lutte de la municipalité de DOLUS, elle en a besoin, cliquez ci-dessous, merci !

https://www.helloasso.com/utilisateurs/gendre-gregory/collectes/en-route-pour-le-second-round

Voir  aussi l’article des Ami.e.s de la Conf dans le n° de Mars de CAMPAGNES SOLIDAIRES, la revue mensuelle de la Confédération paysanne.

L’histoire:

Trois ans que le maire de Dolus-d’Oléron tient tête à McDonald, le géant de la malbouffe qui veut s’imposer dans ce charmant village de la côte atlantique.

Ce combat, le maire, la municipalité et la majorité de la population de Dolus le mène pour sauvegarder le caractère de son village, pour défendre les petits restaurants de l’île, pour lutter contre la malbouffe et éviter les innombrables déchets que dégage un restaurant « McDo ».

Il faut dire que la chaîne américaine qui a déjà plus de 1.300 points de vente sur le sol français entend bien imposer un peu partout ses « restaurants » standardisés et sans âme, y compris dans les lieux qui mériteraient d’en être préservés.

Savez-vous par exemple, que Mc Donald’s veut s’implanter sur la magnifique place du Duomo à Florence ? Et pour faire plier la municipalité qui résiste, elle aussi, ils sortent l’artillerie lourde.

McDonald’s réclame 17 millions d’euros à Florence !!

Vous imaginez la puissance de la multinationale et de son armée d’avocats face à un maire ?

De quoi tordre le bras à tous les élus qui souhaitent préserver leur village ou leur vieux quartier de ce type de commerces uniformisés, aux antipodes de l’esprit « gastronomie française » et « village de charme ».

Le maire de Dolus-d’Oléron tient bon depuis 3 ans, et va faire appel devant la cour administrative de Bordeaux. Mais combien de temps pourra-t-il tenir encore ?

Pour lui donner la force de continuer et l’aider à gagner ce combat salutaire pour la fierté et la beauté de nos villages français, il lui faut le soutien et les encouragements de milliers de personnes, de partout en France.

Le site de la Cailletière, à Dolus, où aura lieu le Printemps de l’alimentation durable en Avril 2018. Les Amis de la Conf y seront !

Merci de vous joindre à cet élan de solidarité !

Nous vous tiendrons au courant, sur cette page,

de l’évolution de cette lutte, que nous soutenons.