Documents

Hommage à Michel Besson

A notre Ami

Nous apprenons avec une très grande tristesse la disparition de notre AMI et fidèle CAMARADE Michel BESSON.

L’association des Ami.es de la Conf’ présente ses très sincères condoléances à ses proches et s’associe à leur peine dans ces moments si durs.

Michel incarnait à la fois le combat, le courage, mais aussi et surtout l’humanité, l’empathie, l’attention, la disponibilité, la générosité.

Toute sa vie a été portée par l’exigence de ne pas se soumettre et de construire avec ceux qui n’avaient pas de voix, qu’ils soient d’ici ou d’ailleurs.

Son livre « Tout est possible », retraçant l’engagement de ses parents dans un système de mutualisation et de coopération nous fait comprendre le sens de ses engagements à Minga et Andines, son implication dans l’aide aux populations toujours par la coopération.

Son arrivée aux Ami.es de la Conf’ en 2013 a permis à l’association de trouver un second souffle. Sa présence nous rendait meilleur.es. Son intelligence et son travail infatigable, ses analyses pertinentes nous nourrissaient. Avec lui, on pouvait envisager un monde meilleur. Il nous a apporté, nous qui sommes proches du monde paysan, la nécessité d’inclure le mouvement ouvrier dans nos débats.

Sa grande connaissance de l’économie équitable a été intégrée dans nos réflexions. Il a été administrateur, membre du bureau et a assumé les charges de trésorier de l’association et nous l’en remercions encore.

Notre chagrin est immense. Michel nous manque. Notre façon de lui rendre hommage sera de poursuivre ses combats.

Et comme l’ont si bien dit nos ami.e.s paysan.ne.s : la vie n’est qu’une luciole dans l’immensité de l’univers, mais il y a des lumières qui brillent plus que d’autres. Michel en est une. Avec un profond respect, merci Michel !

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Fermeture des marchés de plein air : une décision irresponsable !

Les Ami.e.s de la Confédération paysanne, défenseurs d’une agriculture solidaire, de qualité et à taille humaine, communiquent.

 

 

Fermeture des marchés de plein air : une décision irresponsable !

 

La décision de fermer les marchés de plein air est calamiteuse pour les paysans et les paysannes qui commercialisent leurs produits par ce débouché ! En cette période de récoltes et de production (reprise de la lactation des bêtes, retour des fruits et légumes de printemps), la décision est une catastrophe.

Et qu’en est-il des inégalités sociales que cela renforce ? Que feront les personnes qui n’ont pas d’autre accès alimentaire près de chez elles, ni de moyen de déplacement ? Les marchés de plein air sont parfois les seuls moyens de s’approvisionner sans avoir des kilomètres à parcourir ! C’est aussi priver les gens d’un accès à une alimentation dont ils connaissent la provenance dans le cas de la vente directe. Les grandes surfaces ont aussi leurs failles en termes de sécurité sanitaire et leurs personnels sont en première ligne face à l’épidémie.

Dans la grave crise que nous traversons, fermer tous les marchés risque ainsi d’aggraver les inégalités sociales en termes d’accès à l’alimentation et d’accélérer la disparition des paysans et paysannes, au profit de l’agro-industrie.

Il est pourtant possible de créer de bonnes conditions de protection sanitaire pour les marchés ouverts : distances de sécurité, mesures barrières, masques, produits déjà emballés et pesés, prix ronds, boites pour déposer la monnaie, etc. Dans les grandes villes, il y a des possibilités de maintenir des marchés en régulant leurs accès et en espaçant les stands. Un guide de bonnes pratiques en période de crise a d’ailleurs été proposé par la Confédération paysanne dans ce sens.

Des marchés couverts, des AMAPs réussissent à maintenir leurs distributions en respectant les règles de sécurité et les gestes barrières. Les épiceries paysannes et les magasins de produits locaux y parviennent aussi.

Nous invitons à renforcer les initiatives d’approvisionnement en vente directe auprès des paysans et paysannes : commandes en avance, organisation de livraisons etc..

La campagne « Décidons de notre alimentation ! », lancée par les Ami.e.s de la Conf’, trouve toute sa légitimité dans ce contexte.

Soutenons massivement les paysans et paysannes qui nous nourrissent !

Contact : contact@lesamisdelaconf.org

Les Ami.e.s de la Confédération paysanne

Le 27 mars 2020

>> Télécharger le communiqué

Lettre trimestrielle n° 54 : janvier 2020

La lettre trimestrielle des Ami.e.s de la Conf’ de Janvier 2020 est arrivée !

 

Pour la lire, rendez-vous sur ce lien!

 

 

Campagne « Décidons de notre alimentation ! » : où en est-on ? ; Pétition pour des municipales de la transition ; Questions à l’attention des candidats ; Morbihan ; soirée ciné-débat autour du film « Le champ des possibles » ; Abattage et paroles paysannes » ; Objectif Zéro OGM : 000 ; Ils font tout pour se verdir… mais vous savez certainement qui est le pire ! » ; Demeter : des militaires pour traquer des défenseurs de l’agroécologie ; Portrait de paysan : décrocheur de portrait.

 

 

Lettre trimestrielle n°53 – Octobre 2019

La lettre trimestrielle des Ami.e.s de la Conf’ d‘ Octobre 2019 est arrivée !

 

Pour la lire, rendez-vous sur ce lien!

 

Au menu : Enjeu des pesticides ; Les Ami.e.s de la Conf’ au salon Verts de terre dans la Loire ; Campagne Décidons de notre alimentation ! Cap sur les municipales ! ; Politique Agricole Commune « Servir l’intérêt général plutôt que l’agrobusiness » ; Un film à voir : Au nom de la terre ; Solidarité paysans : une association de défense et de soutien aux côtés des agriculteurs en difficulté ; Des oiseaux et des paysan.ne.s nombreux ! Reportage à une réunion de la LPO ; De l’importance du référendum d’initiative partagée (RIP) contre la privatisation des aéroports de paris ; Manifestation à Pontivy contre un projet de poulailler géant ; Rencontre avec Jean-François Périgné et retour sur le contre G7 ; Portrait de paysanne : Véronique Marchesseau.

 

Lettre trimestrielle n°52 – juillet 2019

La lettre trimestrielle des Amis de la Conf’ de juillet 2019 est arrivée !

 

Pour la lire, rendez-vous sur ce lien!

 

Au menu : AG et nouveau Conseil d’administration ; lancement du groupe local des Ami.e.s de la Conf’ de l’Aude ; Journée d’été des Ami.e.s et sécurité sociale de l’alimentation ; projections-débats : soulever les enjeux citoyens et paysans ; Les Ami.e.s et la Plateforme Pour une autre PAC ; Justice et Vérité pour Jérôme Laronze ; Portrait de paysan : Pierre Veyrat ; et l’agenda des Ami.e.s de la Conf’ pour les mois à venir.

Pour une sécurité sociale de l’alimentation !

Retour sur les Journées d’été – 1er et 2 juin 2019 –

Campagne Décidons de notre alimentation !

 

En présence de :

– Jean-Claude Balbot, paysan et membre du Réseau CIVAM, référent du projet ACCESSIBLE

– Mathieu Dalmais, Ingénieurs sans frontières

– Laura Petersell, Réseau Salariat

– Kévin Certenais, Réseau Salariat

– Jean-François Périgné, paysan de la mer et trésorier de la Confédération paysanne

Continuer la lecture de Pour une sécurité sociale de l’alimentation !

Lettre trimestrielle n° 51 – avril 2019

« De nouveaux groupes locaux » ; « PAC : on se met à table pour les européennes » ; « AG et Journée d’été » ; « Plus de temps salarié pour soutenir l’agriculture paysanne » ;  « Semaine de l’agriculture paysanne » ; « Marchés paysans », « Rencontre avec Loïc Prud’homme dans le cadre de la Campagne Décidons de notre alimentation ! » ;  « Projections-débat : gestion de l’eau et agriculture paysanne face au changement climatique » ; « 5 jours au Salon de l’agriculture » ; « Conférence débat avec Paul Ariès » ; Le parcours du combattant ou comment voter aux élections Chambres d’agriculture » ; « Victoire à Mayotte : Saïd Anthoumani nous raconte » ; « Portrait de paysanne : Marie Savoy » ; et pour finir l’agenda des Amis de la Conf’, avec l’AG en ligne de mire !

Continuer la lecture de Lettre trimestrielle n° 51 – avril 2019

[Projection-débat à Villeurbanne – 31 janvier 2019] Quelle agriculture pour quelle eau ?

Une vingtaine de personnes étaient présentes  pour cette soirée à la MJC de Villeurbanne, salle de projection « La Balise 46 « , à l’occasion de la projection-débat autour du film « Pour quelques grains d’or », tourné en 2009 en Charente maritime.Cette soirée a donné lieu à des échanges très nourris avec la salle et des discussions qui se sont prolongées autour d’un verre au bar de la MJC !

Continuer la lecture de [Projection-débat à Villeurbanne – 31 janvier 2019] Quelle agriculture pour quelle eau ?