Non classé

Offre d’emploi aux Amis de la Conf’

Les Amis de la Conf’ recrute pour un poste d’animateur/d’animatrice réseau à mi-temps au sein de l’association « Les Amis de la Confédération paysanne ».

 

Il s’agit d’un CDD pour remplacement congé maternité de 4 mois.

 

Poste basé à Bagnolet (93), réponses jusqu’au 20 octobre pour une embauche le 27 novembre.

 

Lien : fiche-poste-animateur-amisdelaconf pour remplacement congé maternité

 

N’hésitez pas à diffuser l’information.
Amicalement,

 

Les Amis de la Confédération paysanne

LETTRE TRIMESTRIELLE N°46 – FEVRIER 2018

« Ferme-usine : jusqu’où ira l’agro-industrie? ». « Non au glyphosate! ». « Les Amis de la Conf’ 17 face à MacDo ». Un portrait de paysans. Un conseil de lecture : « On achève bien les éleveurs ». L’agenda des Amis… Il ne vous reste plus qu’à cliquer pour découvrir tout ça!

Téléchargez la lettre trimestrielle n°46 de février 2018

La lutte à Europacity !

Ensemble nous devons faire la démonstration de l’opposition croissante de la population d’Ile-de-France à voir ce territoire sacrifiée au profit d’intérêts privés en dépit des nouvelles exigences de la lutte contre le réchauffement climatique et au détriment des ressources locales d’approvisionnement alimentaire des habitants de la capitale et de la région Ile-de-France.

Collectif pour le Triangle de Gonesse – CPTG – Site officiel

Depuis 2003…

Notre association LES AMIS DE LA CONF (Confédération paysanne) est  née au cours du grand rassemblement paysan et citoyen sur le Larzac (Aveyron) en 2003. Parmi les 250 000 personnes présentes, un petit groupe a décidé de créer cette association pour soutenir en général l’agriculture paysanne, respectueuse des humains et de la nature, et en particulier le syndicat français la Confédération paysannes, dans ses luttes syndicales, mais aussi plus largement dans ses actions et positionnements politiques.

Nous avons ensuite participé à de nombreuses luttes et manifestations, organisé de nombreuses rencontres entre paysans et citoyens d’autres professions, mais aussi des jeunes, des chômeurs et des retraités.

Peu à peu notre association a évolué, conservant ses objectifs de soutiens, y compris financiers, mais construisant aussi une autonomie pour que les citoyen.ne.s, non paysan.ne.s, puissent s’exprimer en tant que tel.le.s sur les politiques agricoles et alimentaires, puisque nous sommes toutes et tous concernés par ces questions essentielles dans la société d’aujourd’hui et de demain.

C’est ainsi que nous avons activement participé, par exemple, aux côtés de la Confédération paysanne et d’une vingtaine d’autres organisations populaire, en 2016 et 2017, à la campagne « Agriculture et alimentation », une campagne qui se poursuit et qui a besoin de vous…